AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Vincent Valmont

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vincent Valmont

avatar

Messages : 863
Date d'inscription : 30/11/2009
Age : 34

Feuille de personnage
Âge du personnage : 28 ans
Profession: Guide Spirituel
Ouvert au RP: Seulement pour les Dark White

MessageSujet: Vincent Valmont   Lun 30 Nov - 15:32

~ I.D. ~


Nom : Valmont
Prénom : Vincent
Surnom : Aucun (il déteste qu'on le surnomme Vince)
Âge : 27 ans
Lieu de naissance : Paris, France
Orientation sexuelle : Bisexuel
Métier : Guide Spirituel
Groupe : Dark White

~ INSIDE ~


Caractère : Discret et secret, voilà comment on pourrait qualifier Vincent Valmont. Effacé, même. Doté d'une très grande intelligence, sa lucidité l'a toujours isolé du reste du monde. S'il était autrefois un homme d'affaires froid et sans aucune compassion, la vie l'a drastiquement changé en homme sensible et ces émotions nouvelles sont très difficiles à gérer. Réalisant l'homme cruel qu'il était et les horreurs dont il est responsable, Vincent se dégoûte du plus profond de lui-même.

Aujourd'hui, il vit simplement, cherchant l'amour dans les bras de ses fidèles. Il cache cependant une violente haine contre le monde superficiel qu'il vient de quitter. Il a également un sens accru de l'observation. Tenant ce trait de caractère de son ancien emploi, il sait lire dans chacune des personnes qui composent son entourage. Les menteurs, les manipulateurs et autres personnes peu fréquentable, il les flaire à des kilomètres. Il lui arrive de se tromper, il est quand même humain, mais cela n'arrive que très rarement.

Très méfiant, voire même un peu parano, il n'accorde que rarement sa pleine confiance en quiconque. Il a très peu d'amis et encore moins au delà du cercle des Dark White. Finalement, il est très peu accessible mais une fois qu'on le connaît, il est très aimable.

Principale qualité : L'écoute, Vincent est un excellent confident.
Principal défaut : Mélancolique, il a ce qu'il appelle une "personnalité dépressive".

~ OUTSIDE ~


Description Physique : Vincent est très grand, 1 mètre 95, il a donc l’habitude de regarder les gens de haut. Il porte ses cheveux noirs comme le charbon mi-longs, à la mâchoire. Ses cheveux sont presque toujours emmêlés puisque qu'il ne les peigne quasiment jamais, ce qui lui donne un air de gamin qui vient de se lever du lit. Il a les yeux noisette avec une touche de vert et légèrement en amande. Malgré son humeur souvent morose, il a toujours cette lumière dans le regard. Il a une fossette au menton qui fût l’objet de bien des blagues à la petite école mais qui aujourd’hui est très séduisante. Pour son corps, il a une musculature parfaite (et y travaille très fort). Chacun de ses muscles semblent avoir été dessinés méticuleusement sous sa peau bronzée. La seul imperfection: une cicatrice rose sur le côté droit de son cou. La chirurgie esthétique pourrait effacer cette imperfection mais celle-ci est devenue peu visible avec le temps et Vincent la conserve en mémoire de l’événement qui l’a causé comme d’autres affichent des tatouages. Côté vêtements, il a laissé ses habits chics dans son ancien appartement. Il porte la plupart du temps une tunique blanche et rien d'autre. Lorsqu'il quitte son bateau, par contre, il aime se vêtir avec goût, comme quoi, on ne tue pas le naturel...

Ce qu'il traîne toujours sur lui : Rien, il n'a plus aucun attachement aux biens matériels.

~ STORY ~


Histoire :

Laurent Demers
Pédopsychiatre

Vincent était un enfant reclus, distant. Il éprouvait beaucoup de difficulté à s’intégrer aux autres. Il n’avait aucun souci d’apprentissage, par contre, mais ses parents s’inquiétaient de le voir ainsi, toujours seul, sans amis. Je me souviens qu’il avait été difficile de le faire parler, de l’amener à s’ouvrir. Une fois qu’il a compris qu’il pouvait se confier, là, il a tout déballé...

C’était un enfant que l’on aurait pu croire autiste puisqu’il vivait dans sa tête. Il s’inventait des amis imaginaires, se racontait des histoires. D’ailleurs, il était très difficile de départager le vrai du faux, chez lui. Ce n’était pas un gamin qui ment pour le plaisir ou pour se rendre intéressant. Le petit Valmont n’inventait jamais d’histoires de monstres ou de fée, il inventait plutôt des conversations avec les élèves de sa classe, par exemple. Un peu comme s’il se voyait vivre et interagir normalement avec les autres mais il n’en était rien (selon ses parents et professeurs du moins). Tout ce qu’il me racontait était d’un réalisme surprenant. Il se laissait prendre à son propre jeu. Le gamin présentait une intelligence étonnante et dès qu’il apprit à lire, il plongeait le nez dans des bouquins que même certains adultes ne comprennent pas. Puis, un jour, il m’a parlé de son père...

Bon, je savais que Monsieur Valmont avait un penchant pour la bouteille, je lis les journaux, comme tout le monde, mais j’ignorais que son fils en avait peur. Monsieur Valmont n’a jamais été violent physiquement avec Vincent, du moins, je ne le crois pas, mais il représentait incontestablement une menace aux yeux de l’enfant. J’aurais aimé poursuivre mon travail auprès de ce gamin surprenant mais j’ai dû cesser de le suivre quand il avait 12 ans. Sa famille avait décidé de quitter la France pour les États-Unis... C’est un peu frustrant, comme un travail inachevé... Mais je suis persuadé que cet enfant saura faire sa vie...

Kate Davis
Institutrice

Vincent Valmont ? Comment oublier ce petit français... Bien sûr, je me souviens de lui. N’importe quel professeur rêvait de l’avoir dans sa classe. Très intelligent, à sa place, silencieux et respectueux, c’était une vraie éponge ! Il absorbait toute l’information et l’assimilait du premier coup. Il n’a jamais eu à étudier... À l’occasion, il lui arrivait de venir me poser une question mais toujours après les cours, jamais devant la classe, et toujours des questions très pertinentes. D’ailleurs, un excellent exemple, il a très rapidement appris l’anglais et sans trop de mal. Je me souviens qu’un jour, il avait dit un mot avec son accent français très prononcé. Ça avait fait rire les autres et ils s’étaient moqués de lui. Je me souviens aussi que, par provocation, il n’avait jamais tenté de se corriger. Au contraire, je le soupçonne même de s’être forcé à conserver cet accent juste pour être différent des autres. Enfin, son accent n’est pas ce qui distingue le plus Vincent du reste du monde. Il a un je-ne-sais-quoi... Quelque chose qui le rend singulier, quelque chose qui vous fait dire : Ha ! Celui-là, il sort du lot ! N’empêche, il avait beaucoup de culot, ce petit bonhomme, malgré sa grande timidité... Une façon pacifique de se faire remarquer ! C’est pas étonnent qu’il soit où il en est aujourd’hui...

David Valmont
Frère

Quand notre père est devenue un des hommes d’affaires les plus prospère de Velvet Valley, les putains de tabloïdes se sont rués sur nous comme des loups sur de la viande fraîche. Les enfants Valmont... Vous vous en souvenez ? Vincent, ça l’amusait. Faut dire qu’il n’avait jamais eu beaucoup de visibilité (l’attention de nos parents s’étant toujours porté sur Catherine, la petite dernière) et puis, il avait toujours été solitaire... Alors quand la presse s’est mise à lui courir après, à le mitrailler de clichés, Vincent a commencé à se sentir important, je crois bien. Ça le faisait marrer. Et puis, il en mettait toujours plus qu’il n’en fallait. Il traînait avec des filles peu fréquentables, les starlettes ou les connasses connues... N’importe quoi pour faire couler l’encre ! D’ailleurs, quand il a commencé à fréquenter ce type, j’étais persuadé que c’était seulement la nouvelle façon de faire parler de lui. Je n’ai jamais compris mon frère... J’ai toujours eu du mal à le suivre. Faut croire que je ne suis pas le seul...

Jason Brown
Ex

C’est vrai qu’au départ, c’était un peu de la connerie. Ça l’amusait de faire la une de la presse à scandale au bras d’un mec et moi... en fait, ça me plaisait de faire la une tout court. (rires) Mais je crois qu’on s’est laissé avoir, en tout cas, de mon côté, je me suis laissé charmer par le petit Valmont. (rires) Les nuits n’étaient jamais ennuyantes avec lui ! Il disait toujours que l’alcool était son oxygène et ses virées en boîtes étaient toujours remarquées. Et moi, bien... J’étais fier d’être avec lui, tout simplement. Mais quand il ne buvait pas, c’était vraiment un chic type, pas du tout le gosse de riche qu’on pourrait s’imaginer. Il était sympa, généreux... Quelqu’un de bien, vraiment...

Et puis, il y a eu la bombe... Je me souviens très bien de ce jour-là ! On pense que tout va pour le mieux et BANG ! La voiture explose avec ses deux parents dedans. Le drame ! Mais étonnamment, Vincent ne s’est pas effondré. Il a changé, ça oui ! Les samedis soirs sont devenus biens tranquilles, la chasse aux paparazzi s’est arrêtée et quelque chose en lui semblait s’être brisé. Pourtant, je ne croyais pas qu’il l’aimait tant que ça, son père... Remarquez, il adorait sa mère... Mais au lieu de se laisser abattre, il s’est relevé les manches et il a prit la direction du casino comme un chef. J’imagine que ça lui a permit de faire son deuil, d’oublier un peu le drame en se lançant dans le boulot...

Bon, pour nous, c’est à ce moment-là que ça s’est mit à déraper. Lui, il n’en avait que pour le boulot et ma carrière commençait à décoller, alors, on s’est laissé simplement... (silence) Je regrette la façon dont les choses se sont déroulées... Et puis, quelques années plus tard, je suis revenu à Velvet, on s’est revu mais ça n’a pas très bien marché... N’empêche, c’est un type bien et je lui souhaite ce qu’il y a de mieux...

Catherine Valmont
Soeur

Personne ne connaît Vincent Valmont ! Moi-même, je suis sa soeur et je suis incapable de dire ce qui se passe dans sa tête. À quoi il pense ? Personne n’en sait jamais rien. Mais une chance qu’on l’a... Une chance qu’on peut se fier sur lui. Quand nos parents sont morts, il a prit les reines du casino... Une bonne chose parce que David n’a jamais rien voulu savoir et moi, bien, ça ne me disait rien de passer mes journées dans un bureau ! Bon, après, je crois vraiment qu’il a fait une dépression. Genre; il avait jamais personne dans sa vie, il passait son temps à baiser tout ce qui bouge. Et quand je dis tout ce qui bouge, c’est vraiment tout, hein ! Les femmes, les hommes... Même ses propres employés. Comme s’il cherchait quelque chose, une satisfaction qu’il était incapable de trouver dans une relation humaine « normale ». Bon, nous ne sommes pas les meilleurs amis du monde, mais il compte beaucoup pour moi ! Il m’a sorti de la merde plus d’une fois et puis, c’est mon grand frère, non ? J’espère qu’il s’en remettra, j’espère sincèrement qu’il ira mieux et que je retrouverai mon ami le fêtard rigolo, celui qui était mon frère avant l’accident...

Marcus Parker
Ami

Si une seule personne peut se vanter de réellement connaître Vincent, c'est moi. Je suis son fidèle ami depuis des années. J'ai été son avocat, même, à l'époque où il dirigeait le Firefox Casino. Je savais, je voyais bien qu'au fond de lui, Vincent était malheureux. C'est pour ça qu'il s'est enfermé au Ironeye. Il voulait expier sa douleur psychologique en s'imposant une douleur physique. Une thérapie qui lui a presque coûté la vie. Il était encore enfermé dans le sous-sol du club quand le tremblement de terre sévit. Il est resté dans les décombres pendant deux jours avant qu'on le retrouve. J'imagine qu'il a vu Dieu ou quelque chose comme ça, car quand on l'a retrouvé, il était complètement différent.

Il a tout abandonné, sa carrière, son fric. Tout ce qu'il a gardé, c'est son luxueux bateau. Et moi ? J'ai été le premier à le suivre ! Quiconque écoute Vincent raconter son histoire ne peut que vouloir le suivre. Qui de mieux placé que lui pour savoir que l'argent ne fait pas le bonheur. Depuis un an, il vit comme Noé avec tous ses fidèles, naviguant ici et là. Il prône l'amour, la paix, les valeurs simples... Je crois sincèrement qu'il a enfin trouvé sa voix...


~ YOU ~


Nom/Surnom : Sylvain
Age : 26 ans
Avatar : Marcus Schenkenberg
Comment avez-vous connu Velvet Valley : Hum !
Commentaires, suggestions : //
Les codes ont-ils été envoyés : Oui

_________________

Que seul l'amour règne...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'Oeil de Fer
Admin
avatar

Messages : 388
Date d'inscription : 29/11/2009

MessageSujet: Re: Vincent Valmont   Mer 2 Déc - 3:48

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://velvetvalley.forumactif.com
L'Oeil de Fer
Admin
avatar

Messages : 388
Date d'inscription : 29/11/2009

MessageSujet: Re: Vincent Valmont   Mer 2 Déc - 3:49

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://velvetvalley.forumactif.com
Vincent Valmont

avatar

Messages : 863
Date d'inscription : 30/11/2009
Age : 34

Feuille de personnage
Âge du personnage : 28 ans
Profession: Guide Spirituel
Ouvert au RP: Seulement pour les Dark White

MessageSujet: Re: Vincent Valmont   Mer 2 Déc - 4:01

Merci Ô puissance divine...

_________________

Que seul l'amour règne...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vincent Valmont   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vincent Valmont
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Henry Valmont [Finish !]
» LOUIS C. DE VALMONT ✖ i'm going crazy, in this big white room
» Il y a toujours mille raisons pour s’enfermer. Sortir est beaucoup plus difficile. [Pv H.Valmont]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Velvet Valley :: Point de Départ :: Présentations :: Présentations Validées-
Sauter vers: