AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Catherine Valmont

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Catherine Valmont

avatar

Messages : 1101
Date d'inscription : 02/12/2009
Age : 29
Localisation : Velvet Valley

Feuille de personnage
Âge du personnage : 22 ans
Profession: Directrice du Firefox
Ouvert au RP: Suivant demandes

MessageSujet: Catherine Valmont   Jeu 3 Déc - 0:15

~ I.D. ~


Nom : Valmont
Prénom : Catherine, tel qu’il est inscrit sur mon état civil mais personne ne m’appelle ainsi.
Surnom : Cat.. et je déteste qu’on m’appelle Catherine, ne vous y hasardez pas d’ailleurs..
Âge : 22 ans.. 23 le 25 novembre prochain
Lieu de naissance : Paris, France
Orientation sexuelle : les hommes, les hommes et rien que les hommes !!
Métier : Après de nombreuses années à profiter de l’argent de ma famille, je suis devenue, par la force des choses, la directrice du Casino, mon frère ayant lâchement abandonné son poste. Et j’avoue que le challenge me plait énormément.
Groupe : Firefox bien sur !


~ INSIDE ~


Caractère :
On ne peut pas me reprocher de ne pas dire ce que je pense, même si souvent, ma franchise froisse. Je reconnais que je ne prends pas toujours de gant pour dire ce que j’ai à dire, me moquant bien que la sensibilité des autres puisse en être touchée. D’une humeur enjouée, j’aime me complaire dans un entourage qui m’idolâtre, détestant plus que tout au monde me retrouver seule avec moi-même.. allez donc savoir pourquoi.. peut-être que certain fantômes de mon passé me sont trop difficiles à affronter. Je peux me montrer très câline et mielleuse quand j’attends quelque chose en retour. En général, je ne fais jamais de démonstrations affectueuses gratuitement. Je pense être une amie recherchée.. c’est d’ailleurs pour cela que j’en ai autant, même si la fortune de ma famille y joue aussi un grand rôle, je ne suis pas dupe, mais ce n’est pas pour cela que je gaspillerai notre argent. Je sais en faire profiter les autres, quand j’y trouve avant tout un intérêt personnel. Extravertie, je ne suis pas farouche, me liant facilement avec tous ceux qui me portent de l’intérêt, je reste cependant plus attirée par les hommes, même si le but n’est pas toujours de les mettre dans mon lit. Certes je cumule les conquêtes mais je reste intimement persuadée que le but de chacun n’est pas de se « caser » pour la vie. L’amour avec un grand A, je n’y crois pas. La vie justement se doit d’être vécue pleinement, de partager les expériences pour en profiter au maximum et je ne me vois surtout pas finir mes jours auprès d’un seul homme avec une ribambelle d’enfants. Je ne veux d’ailleurs pas d’enfant, rien que cette idée m’horripile. Certaines mauvaises langues disent que j’ai un sale caractère, cela n’est pas vrai. J’aime que les choses soient comme je le désire, même si pour cela je dois me montrer intransigeante. Je ne supporte pas l’insubordination et que le monde ne soit pas au petit soin pour moi, même de la part de ma famille. J’ai été habituée à cela avec mes parents et j’entends bien qu’il en soit toujours ainsi. J’accorde peu d’importance à ceux qui m’entourent, parce que tout simplement, cela ne m’intéresse pas. Mais ne vous y méprenez pas, je ne suis pas insensible au reste du monde, j’ai seulement des priorités qui tournent principalement autour de ma personne et je considère cela comme une qualité. Il faut savoir ce que l’on veut dans la vie et ne pas passer son temps à s’occuper des autres, on y perd de sa propre personnalité. Très rancunière, je suis capable de pourrir la vie de celui qui m’a blessé ou trahi et cela dans des proportions que vous ne pouvez même pas imaginer. Mon frère Vincent me reproche souvent de ne pas avoir grandi et d’être restée cette gamine capricieuse.. je pense tout simplement qu’il est jaloux de mon succès et de ma vie si trépidante, comparée à la sienne qui n’est que perdition depuis la mort de nos parents. C’est d’ailleurs pour cela que nous ne sommes plus beaucoup en bon terme lui et moi, même si j’ai souvent besoin de lui, je le reconnais. Mais il ne peut pas laisser tomber sa petite sœur quand elle est dans le besoin. Son devoir de « chef de famille » l’oblige à garder sur David et moi, une continuelle protection.


Principale qualité : Extravertie
Principal défaut : Superficielle comme personne !


~ OUTSIDE ~


Description physique :
Je peux dire sans aucune vantardise de ma part que je suis une de ces femmes qui ont marqué le monde. J’ai un physique d’exception, je ne peux pas le nier, tenant ma beauté de ma mère qui était une perle dans ce domaine là. J’aime prendre soin de moi et faire en sorte d’être au mieux de ma forme quelque en soit les circonstances. Il est hors de question pour moi de sortir, ne serait-ce que dans la rue, sans maquillage ni une tenue élégante. Je ne porte d’ailleurs que des vêtements de grande marque, faisant venir de France de la Haute Couture, même si mon frère râle quand il reçoit les factures, je ne peux pas me permettre de porter autre chose. Ma grande taille me donne une allure saillante et séduisante, je n’en ai aucun doute et mon succès auprès des hommes me conforte dans mon idée que je suis une femme attirante et sexy. Mes cheveux sont ma plus grande fierté. J’en prends un soin infini, quotidiennement par des masques et des soins pour les rendre continuellement brillants. Il en est de même pour ma peau qui ne mérite que le meilleur en matière de cosmétique. Je suis consciente que l’apparence est avant tout la carte de visite de chacun et qu’il est de mon devoir qu’elle soit irréprochable. Ma plastique de rêve m’a fait ouvrir les portes du mannequinat quand j’étais plus jeune mais je n’y suis pas restée. Trop de contrainte, trop de rigueur dans ce métier et les autres filles étaient jalouses de moi. D’autant plus que vivre dans un monde à majorité de femmes n’était pas dans mon tempérament et j’ai préféré arrêter au grand regret du directeur de l’agence qui la lourdement insisté pour que je reste encore.

Ce que j'ai toujours sur moi : mon portable, un tube de rouge à lèvre, un sac à main de marque, des lunettes de soleil.. bref, tout le nécessaire INDISPENSABLE pour une chef d’entreprise qui se respecte !


~ STORY ~


Histoire :
De ma petite enfance en France, je n’en ai gardé aucun souvenir.. et c’est peut-être mieux ainsi. Ma vie a vraiment démarré quand toute la famille Valmont a débarqué aux Etats-Unis. A l’époque j’étais âgée de 7 ans et j’ai vécu cela comme une grande aventure. Contrairement à Vincent, je renie totalement mes origines françaises et j’ai tout fait pour perdre cet accent, approfondissant considérablement mon niveau d’anglais durant toutes mes études pour devenir une vraie américaines aux yeux de tous. Je pense aujourd’hui avoir atteint ce but.

A notre arrivée à Velvet Valley, notre père se lança à fond dans les affaires du casino. Il ne prenait presque plus de temps pour nous, ni même pour notre mère qui dut nous élever quasiment seule. Mes deux frères, dans la fleur de l’adolescence à l’époque n’étaient pas faciles à vivre, surtout Vincent qui commençait à faire les 400 coups. David, plus réservé se lança à corps perdu dans ses études et moi, et bien j’étais la petite « princesse » de la maison, surtout aux yeux de ma mère qui voyait en moi la nouvelle « star des podium de mode » qu’elle avait été en France dans les années 70. Elle espérait même un avenir cinématographique pour moi, surtout qu’Hollywood était à porté de main.

A huit ans, elle m’inscrivit au concours des « petites miss » et j’ai gagné haut la main le titre de « Petite Miss Californie ». Il faut dire que j’avais un professeur hors pair, ma mère m’ayant tout appris à ce niveau là, la démarche, l’élégance naturelle, la tenue. J’avais des professeurs particuliers qui venaient à la maison me donner des cours de soutiens sur le langage et le savoir vivre dans le grand monde, ainsi que les bonnes manières pour se tenir en société. J’avoue que je lui dois tout ce que je suis aujourd’hui et si je suis une femme d’exception, c’est en grande partie grâce à ma mère, Blanche Valmont.

Notre père suivait ça de loin, même s’il était satisfait de ce que je faisais. Sa petite princesse devenait une vraie femme, une femme qui allait aller loin, il me le disait mais cela ne me chagrinait guère qu’il ne soit pas plus présent, au contraire. Une relation quasi fusionnelle s’était installé entre ma mère et moi et que mon père reste en dehors de tout cela me convenait totalement. Surtout qu’à partir de cette époque là, quand les affaires du casino commencèrent à prospérer considérablement, il avait arrêté de boire, pour notre plus grand soulagement. Notre père qui avait été un alcoolique notoire en France, changea complètement avec cette nouvelle vie. Je dois avouer que je ne le portais pas dans mon cœur et j’aurai certainement vu d’un mauvais œil qu’il revienne mettre son nez entre ma mère et moi.

Avec mes frères, cela se passait plutôt bien, surtout avec David qui me protégeait énormément. Vincent, notre ainé, passait déjà son temps à sortir, prenant gout à cette vie de débauche. Et faire la une des journaux semblait être un jeu qu’il appréciait énormément. J’étais jeune à l’époque, mais je comprenais parfaitement ce que cela impliquait et voir la déception de ma mère quand elle apprenait au petit matin les déboires de son fils dans la presse me mettait hors de moi. Il allait trop loin c’est sur, surtout qu’il avait un penchant pour le sexe, jusqu’en arriver à sauter sur tout et n’importe quoi. David était plus réservé de ce coté là, même s’il lui arrivait aussi de faire la une, les paparazzis ne nous loupaient pas.

J’ai été épargné jusqu’à mes 14 ans, jusqu’à ce que la presse ne commence à s’intéresser de trop prés à mes activités de mannequinat. En tant qu’héritière des Valmont, j’étais dans la ligne de mire surtout que mon père n’avait pas que des amis. Il y eut quelques histoires avec les Stanford, notamment quand j’ai commencé à me rapprocher du fils ainé Josh que j’avais rencontré lors d’un gala. Bien sur, certains y voyaient là un rapprochement commercial entre les deux établissements, une fusion qui pouvait rapporter gros à nos deux familles, mais c’était bien avant les drames qui ont suivi, bien avant cette guerre qui nous sépara ensuite. Je ne regrette pas que cela n’ait pas été plus loin entre Josh et moi. Hors de question de fréquenter ceux qui ont commandité l’assassinat de nos parents. D’ailleurs, j’ai même carrément effacé cette histoire de ma mémoire, préférant oublier cette erreur que je mets sur le compte de mon jeune âge à l’époque.

Tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes durant quelques années. Ma carrière s’annonçaient prospère. J’avais même réussi un casting pour un film même si je crois que ma mère avait fait intervenir ses relations pour ça. Mais après tout, un petit coup de pouce est toujours bon à prendre, surtout pour démarrer dans la vie. Mon père ne rentrait même plus dormir, préférant passer les nuits au casino. Il s’était fait installer une chambre là-bas, ne pouvant plus se passer de cet établissement qui était devenu son bébé. L’argent coulait à flot et pour moi, c’était la priorité. Je me demande pourtant s’il n’avait pas une maitresse pour agir ainsi car je le savais assez porté sur le sexe, Vincent lui ressemble beaucoup de ce coté là.

Le soir de mes 17 ans, le soir de cette fête que ma mère m’avait réservée, mon père est rentré ivre mort. Je ne sais pas pourquoi il était dans cet état là, je ne l’avais pas revu ainsi depuis des années mais ce fut le pire anniversaire de toute ma vie. Ce soir là, il cessa pour moi d’exister quand il posa ses sales pattes sur moi. Même si je fus obligé de lui briser une bouteille de champagne sur le crane pour l’arrêter, il n’était plus mon père, il n’était qu’un étranger qui nous faisait vivre.

Quelques jours plus tard, un accident horrible lui arrachait la vie et j’avoue que je ne l’ai pas pleuré. Ce qui me révolta dans tous ça c’est que ma mère, ce matin là, elle, qui ne partait jamais avec lui, avait décidé de se rendre au casino. Ses assassins ont fait d’une pierre deux coups, même si la mort de ma mère n’apportait en rien aux affaires commerciales. Je suis restée inconsolable pendant des mois, même David qui s’inquiétait beaucoup pour moi n’arrivait pas à me rendre le sourire.

Vincent avait repris les rennes du casino, le seul à pouvoir le faire finalement. Pour moi, il était inconcevable de reprendre la cause qui m’avait enlevé ma mère. Vous pourrez penser que j’ai pété les plombs à mon tour, puisque je me suis jetée dans cette vie de débauche, cumulant les conquêtes, les sorties, mais c’était en fait mon seul salut pour ne pas déprimer. Ma carrière cinématographique s’est arrêtée là ainsi que le mannequinat qui me devenait insupportable. J’avais besoin de vivre et la fortune de ma famille était suffisamment colossale pour m’éviter de travailler, tout en comblant toutes mes envies.

Et puis, il y a un an, ce fut le drame..

Un tremblement de terre secoua toute la ville, créant des dégâts monstrueux et tuant des centaines de personnes. L’hôtel des Stanford disparut totalement, tout comme le reste de la famille qui ne donna plus signe de vie, une victoire un peu amère à mon gout. Je ne les regrettais pas, mais je ne souhaitais pas non plus leur mort. Durant des semaines, Velvet était sous les projecteurs du monde entier et pourtant Velvet n’existait plus. Quelques jours avant le drame, Vincent avait disparu, laissant le casino sans maitre à bord et même si tout avait été fait pour cacher ce fait, l’avenir du casino était en danger. Le séisme paralysa la ville pendant des semaines ce qui nous obligea à fermer le casino durant plusieurs mois. Des réparations étaient nécessaires et puis surtout, le temps à Velvet s’était arrêté.

Vincent refit surface quelques temps plus tard, sans donner la moindre explication sur son absence qui l’avait, tout de même, totalement transformé. La catastrophe ne sembla pas l’inquiéter pour autant, ne se souciant guère du casino ni de son avenir. David était parti, engagé dans l’armée, il s’était retrouvé en Afghanistan et l’inconscience de Vincent face aux problèmes de notre patrimoine me laissaient la seule susceptible de rétablir les choses avant qu’une catastrophe plus importante ne touche notre famille. Cela ne me plaisait guère, mais je n’avais pas vraiment le choix.

C’est ainsi que je pris la direction du casino, Vincent me laissant totalement les rennes pour aller se réfugier dans ce bateau qu’il ne quitta plus, entouré de ses disciples. Il avait vraiment touché le fond et je ne regrettais pas de ne pas avoir à imposer cela à notre défunte mère, elle n’aurait jamais supporté le choc. Toujours est-il que la réouverture du casino ne fut pas l’explosion que j’aurai pu espérer. La clientèle se montrait boudeuse, les affaires marchaient mal mais la ville n’était plus vraiment ce qu’elle avait été. De nombreux quartiers étaient encore à l’abandon et les investisseurs avaient fui la ville, le monde entier nous avait tourné le dos.

Moi, Catherine Valmont, je ne pouvais tolérer cela. Velvet Valley devait revivre, Velvet Valley devait redevenir la reine qu’elle avait été et pour cela, il fallait attirer de nouveau des projecteurs du monde entier. J’ai donc lancé une grande campagne de publicité pour promouvoir le casino à travers le monde tout en cherchant de nouveaux investisseurs. J’avais misé gros sur ce coup là et il fallait que ça marche ou nous courrions à la faillite. Mais il était évident que je ne pouvais plus agir seule, j’avais besoin d’un associé. Trop d’argent était en jeu, je devais vendre des parts du casino pour assurer notre avenir. Vincent n’était pas au courant de tout ceci, mais s’en souciait il encore ? De toute façon, je n’avais pas vraiment le choix et après de vaines tentatives, toutes infructueuses, je reçus il y a quelques jours, cette demande d’un certain Raphael Loiseau qui souhait discuter affaire avec moi. La chance me souriait enfin..

Quelques dates et faits importants : Avant le séisme, je n’étais que la sœur de Valmont, depuis le séisme, je suis Mademoiselle Valmont !


~ YOU ~


Nom/Surnom : Joy
Age : +18 bien sur Wink
Avatar : Susan Ward
Comment avez-vous connu Velvet Valley : I’m back !
Commentaires, suggestions : J’adore !!
Les codes ont-ils été envoyés : oui

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'Oeil de Fer
Admin
avatar

Messages : 388
Date d'inscription : 29/11/2009

MessageSujet: Re: Catherine Valmont   Jeu 3 Déc - 0:17

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://velvetvalley.forumactif.com
L'Oeil de Fer
Admin
avatar

Messages : 388
Date d'inscription : 29/11/2009

MessageSujet: Re: Catherine Valmont   Jeu 3 Déc - 0:29

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://velvetvalley.forumactif.com
Vincent Valmont

avatar

Messages : 863
Date d'inscription : 30/11/2009
Age : 34

Feuille de personnage
Âge du personnage : 28 ans
Profession: Guide Spirituel
Ouvert au RP: Seulement pour les Dark White

MessageSujet: Re: Catherine Valmont   Jeu 3 Déc - 0:33

Que serait Velvet sans le petit chat, hein ?
(ben quoi ? Cat, ça veut dire chat...)

Encore une fois, je le redis, mais ta fiche est un régal et tous les clins d'oeil à mon perso sont à la fois très juste et savoureux...

Pour ce qui est de Catherine, je suis heureux d'être ton frère plutôt que ton employé... ^^

Bienvenue, donc, et au plaisir de te croiser en jeu. cheers

_________________

Que seul l'amour règne...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Catherine Valmont

avatar

Messages : 1101
Date d'inscription : 02/12/2009
Age : 29
Localisation : Velvet Valley

Feuille de personnage
Âge du personnage : 22 ans
Profession: Directrice du Firefox
Ouvert au RP: Suivant demandes

MessageSujet: Re: Catherine Valmont   Jeu 3 Déc - 0:40

Très heureuse de te retrouver aussi mon cher frère Very Happy

Mais je sais pas si c'est préférable que tu sois mon frère Twisted Evil

J'ai hâte aussi de te croiser et de fêter ces retrouvailles .. Razz

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zara Crimson

avatar

Messages : 1546
Date d'inscription : 30/11/2009
Age : 33

Feuille de personnage
Âge du personnage : 26 ans
Profession: Adjointe du maire
Ouvert au RP: plus pour le moment

MessageSujet: Re: Catherine Valmont   Jeu 3 Déc - 6:26

Welcome back !
contente de revoir des têtes connues !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://worldofpive.e-monsite.com
Nikita Petrovna

avatar

Messages : 165
Date d'inscription : 30/11/2009
Age : 29

Feuille de personnage
Âge du personnage : 31 ans
Profession: Patronne du Colheart Manor. Tête de la mafia russe
Ouvert au RP: Oui, pour encore 1 sujet

MessageSujet: Re: Catherine Valmont   Jeu 3 Déc - 7:53

Petite peste, te revoilà à flot... Faut-il que le firefox soit tombé bien bas pour placer ses finances entre tes mains incertaines...

J'ai lu ta fiche avec plaisir, Catherine est criante de réalisme, mais je crains pour son règne Rolling Eyes

Ravie de te voir reprendre ce rôle ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Catherine Valmont

avatar

Messages : 1101
Date d'inscription : 02/12/2009
Age : 29
Localisation : Velvet Valley

Feuille de personnage
Âge du personnage : 22 ans
Profession: Directrice du Firefox
Ouvert au RP: Suivant demandes

MessageSujet: Re: Catherine Valmont   Jeu 3 Déc - 9:55

Merci à vous deux, c'est un plaisir de vous retrouver Very Happy

T'inquiete, Nikita, je ne suis plus cette gamine capricieuse... enfin, pas toujours Rolling Eyes

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Catherine Valmont   

Revenir en haut Aller en bas
 
Catherine Valmont
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Henry Valmont [Finish !]
» Catherine Mimosa [validée]
» LOUIS C. DE VALMONT ✖ i'm going crazy, in this big white room
» CATHERINE CAREY ღ « Rien n'est plus féroce que le coeur d'une mère. »
» Catherine Rollins [En cour]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Velvet Valley :: Point de Départ :: Présentations :: Présentations Validées-
Sauter vers: