AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Oriana Sorrentino

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Oriana Sorrentino

avatar

Messages : 327
Date d'inscription : 10/12/2009
Age : 33

Feuille de personnage
Âge du personnage : 25 ans
Profession: Patronne du Vesuvio
Ouvert au RP: oui

MessageSujet: Oriana Sorrentino   Jeu 10 Déc - 9:38

~ I.D. ~


Nom : Sorrentino
Prénom : Oriana
Surnom : ---
Âge : 25 ans
Lieu de naissance : Naples, Italie
Orientation sexuelle : hétérosexuelle
Métier : gérante du Vesuvio
Groupe : Vesuvio

~ INSIDE ~


Caractère :

Exigeante, oui je crois que c’est le premier qualificatif qui lui colle bien. Mais pas dans un mauvais sens, pas pour moi en tout cas. Elle sait ce qu’elle veut, ce qu’elle veut obtenir de nous et sait comment y arriver. Quand je dis nous, c’est toute la famille du Vesuvio. Je pense qu’on est exigeant uniquement avec les gens dont on se préoccupe donc je suis contente qu’elle soit exigeante et parfois autoritaire avec moi. Je pense que c’est ce qui a fait qu’on se soit rapprochées. Lui tenir tête pour la pousser à être encore plus exigeante, j’adore ça, ça me prouve qu’au fond elle tient vraiment à moi. Si elle n’exige rien de vous, faites vos valises et foutez le camps, vous perdez votre temps.
Cassidy Brown /employée

Ce n’est pas pour rien que je l’ai envoyé là-bas, ma fille est bornée, elle tient ça de sa mère ! Je sais qu’après la mort de son frère elle ne laissera pas la famille se retrouver la tête dans l’eau à nouveau. Elle est jeune certes, mais elle n’abandonne pas. Vous avez déjà vu ces jeunes chiots qui se battent comme des beaux diables pour un os déjà décharné, pour le seul mérite de l’avoir gagné. Elle est pareille, elle ne lâche jamais rien qu’elle ne peux acquérir.
Vittoria Sorrentino /mère

Je n’aime pas bosser pour des femmes. Mais là, je pense que j’ai fais un bon choix. Je n’aime pas les maniaques, mais elle est différente, elle est perfectionniste. Elle sait ce qu’elle veut, elle visualise le résultat final et se donne les moyens, trouves les gens dont elle a besoin pour construire son espèce de petit royaume. J’ai compris rapidement qu’elle n’accordait pas facilement sa confiance. J’ai trainé avec pas mal de mafieux mais elle n’est pas du genre à engager quelqu’un pour faire le sale boulot, elle serait du genre à le faire elle-même pour être certaine qu’il soit bien fait, ou s’en remettre à quelqu’un en qui elle a vraiment confiance. Je pense pouvoir me compter dans cette catégorie là.
Lars Nielsen /employé

Je n’était pas quelqu’un de vraiment violent avant de la rencontrée. Je ne sais plus exactement comment elle m’a aborder, ça devait être à la sortie d’un club au petit matin. Oui c’est ça, j’avais pas mal bu et un mec à commencer à vraiment me mettre sur les nerfs, l’alcool et mes poings ont parlé plus vite que mon cerveau et c’est là qu’elle est arrivée. Elle a ce talent pour vous charmer, vous dire ce que vous voulez entendre et ma fois, ça a marché avec moi, je suis dans cette cave plus souvent que je ne devrais, regarder mon visage, je vous laisse imaginer le reste de mon corps. On a beau dire qu’elle est froide, cette femme est une reine pour vous mettre dans sa poche !
Un participant aux combats illicites qui préfère rester anonyme.


Principale qualité : son autorité qui la mène toujours là où elle le veut.
Principal défaut : son perfectionnisme qui parfois peut se révéler obsessionnel

~ OUTSIDE ~


Description physique :

Je suis une fausse blonde, oui et alors ? ça ne m’empêchera pas de vous botter les fesses de la pointe de mes Rocawear hors de prix ! Je porte des talons hauts tous les jours que Dieu fait si vous le prenez comme tricherie, cela m’amuse autant que de voir ces saintes nitouches marcher sur des œufs parce que ça ne prends pas la peine d’apprendre à marcher avec. Je n’en ai pas eu besoin, c’est dans mon sang comme le dit ma mère, la classe italienne, on naît avec ou on passe sa vie à essayer de l’avoir sans succès. Je suis italienne jusqu’au bout des ongles autant dire que la mode est moi ne faisons qu’un, je sais mettre mon corps en valeur, et si vous me veniez à me croiser, je mettrais ma main à couper que vous vous retourneriez sur mon passage.

Oui je sais, une italienne aux cheveux blonds et parfaitement lissés la plupart du temps, ça peut paraître superficiel, et alors si j’aime soigner mon apparence c’est pour le plaisir de vos yeux messieurs et pour la jalousie de votre portefeuille qui crie famine mesdames ! Avec la mère que j’ai vous seriez devenus pareils croyez-moi. Je me demande parfois ce que j’ai hérité de mon père physiquement… peut être mes yeux. Mon frère m’a toujours dit que peut importe les émotions que je voulais montrer il voyait notre père en me regardant. Moi je n’y voit que mes yeux, gris verts derrière de longs cils généreusement badigeonnés de mascara haut de gamme. Mes lèvres je sais que je les tiens de la famille de ma mère, j’aime sourire c’est indéniable mais ne vous y fiez pas, je peux sourire tout en vous insultant, j’adore ça !

Ce qu'il traîne toujours sur lui : en bonne italienne que je suis-je ne peux me séparer de mon téléphone portable.


~ STORY ~


Histoire :
Tu n'auras pas d'autres dieux que moi

- En quoi crois-tu Oriana ?
- O Sistema ! Je me souviens encore l’aplomb avec lequel je lui ai répondu. Je devais avoir pas loin de 16 ans à l’époque mais je voulais pouvoir enfin en faire partie totalement et non juste en tant que leur fille ou son frère. La Famiglia. La Camorra. J’avais donné la bonne réponse, celle que mon paternel attendait. Il m’avait demandé ça de but en blanc au milieu du dîner dominical. Vous auriez vu son visage lorsqu’il a entendu ma réponse, je crois que même Andrea s’est presque étouffé avec son pain. Il n’y avait qu’elle qui me regardait avec son sourire satisfait, ce léger geste de la tête pour me montré que j’avais réussi ce que nous répétions toutes les deux depuis des semaines déjà. Elle. Ma mère. Sans elle, je ne serais pas là aujourd’hui et je ne parle pas seulement de ma venue au monde, non si je fais partie de tout cela c’est parce qu’elle en faisait partie, qu’elle voulait que sa fille en soit aussi, que je puisse montrer comme elle qu’une femme a sa place au sein de la Camorra et pas juste une place de spectatrice.

- Je suis fière de toi ma fille, tu sais ce que vas devoir faire à partir de maintenant ?
- Remercier le Seigneur de m’avoir inspirer et lui promettre de tout mettre en œuvre pour l’honorer. Foutaises, dans ce cas j’ai une grande révélation à vous faire chers frères et sœurs, le seigneur est une femme et je suis sa fille ! Cela dit c’était ce qu’il voulait entendre une fois de plus. C’est donc comme ça que j’y suis entrée, pour de bon.

Tu ne te fabriqueras pas d'idoles

- Il te regardes comme ça depuis au moins un quart d’heure !
- Et ?
- Tu ne vas rien faire ? pas même te retourner pour lui sourire ?
- Non.
- Mais pourquoi Ori’ ? Pourquoi ! ce mec est le plus canon de l’école !!! et c’est toi qu’il vise et toi tu vas rien faire du tout ?
- Premièrement, appelle moi Ori’ encore une fois et c’est à la table des naze que tu vas pouvoir aller t’assoir. Deuxièmement, je ne vais rien faire parce que je ne vais pas m’abaisser à fondre devant un mec banal …
- Mais Oriana !!!! Il est pas banal ! c’est le plus beau mec que j’ai jamais vu !
- Pour toi peut être, mais connaissant tes goûts en matières de mecs c’est pas bien difficile de le trouver superbe. Mais moi chérie, je vise plus haut, dans trois mois il sera devenu ringard, et vu ma position à l’école je ne peux pas me permettre de sortir avec un looser. Qui voudrais d’une présidente qui s’affiche avec un looser ? Franchement tu réfléchis avant de poser des questions ?

Tu ne prononceras pas à tort le nom du seigneur

- Alors comme ça tu fais le mur ? j’espère qu’il en vaut la peine !
- Nom de Dieu Andrea ! Tu veux me tuer ! Ce crétin était resté dans l’ombre, il était là assis sur la terrasse de notre maison à fumer au milieu de la nuit pour ne pas être vu par les parents. À 23 ans il se planquait toujours pour fumer, les parents le savaient très bien mais vu la réaction de notre père cela se comprenait. Cela dit ce n’était pas une raison pour rester tapis dans l’obscurité et pour me faire friser la crise cardiaque. Oui je faisais le mur, non il n’en valait pas la peine mais ça je le savais pas encore à ce moment là.
- Jure pas comme ça, tu sais que t’ira en enfer sinon !
- Comme ça je viendrai te tenir compagnie !

Tu honoreras le jour du sabbat

Quand j’y pense ma vie à bien failli être gouverner par cela le jour du seigneur, il parait que je dois une fière chandelle à mon frère pour ne pas m’être appelée Domenica, tout ça parce que je suis née quelques minutes après minuit aussi, Merci mon dieu, dans ton infinie bonté tu m’as épargné. Conneries oui. C’est pas parce que j’ai pas porté ce prénom que j’ai été dispensée de messes et autres grandes cérémonies religieuses, on est italiens ou pas, et il faut dire que c’est une fois entrée dans la Camorra que j’ai enfin compris le pourquoi du comment. Le dimanche était le jour de ralliement de presque toutes les familles de notre branches de la mafia. Je me souviens le premier dimanche qui a suivi mon entrée active dans la Famiglia. J’étais assise sur le banc, à côté de ma mère et elle a commencer à me « présenter » tout le monde, me désignant discrètement une personne puis une autre, puis une autre encore, me donnant tout : nom, prénom, âge, statut marital, fonction au sein de la Camorra, les relation de notre familles avec eux … en quelques dimanche j’ai été briefé sur l’entièreté des membres de notre quartier au cœur de Naples. Qui eut cru que le jour du Seigneur soit si fatiguant… après tout c’est lui qui s’est reposé ce jour là pas nous.

Tu honoreras ton père et ta mère

Lui il n’y a pas grand-chose à en dire. Mon paternel ne vit que pour mon frère. Forcément, le fils, celui qui perpétue le nom, celui à qui il est fier d’enseigner tout ce qu’il sait, celui qui reprendra le « business » familial. J’ai détesté mon père à l’époque ou Andrea est entrée dans la Camorra, il m’enlevait mon frère, en faisant un étranger qui protégeait sa sœur mais ne passait plus de temps avec elle.

Ma mère. Ca, ça c’est une tout autre histoire. Elle est un modèle vivant pour moi, la femme que je voudrais pouvoir être. Pas pour le mariage et les gamins, non pas vraiment. Elle est cette femme dure et autoritaire qui ne laisse rien passer, qui ne pardonne aucune erreur et malgré cela je ne peux pas, je ne pourrais jamais lui en vouloir parce que son attitude à fait de moi ce que je suis. Ne vous aventurez jamais à dire quoi que ce soit sur ma mère en ma présence !

Tu ne tueras pas

J’ai de la peine à réaliser ce qu’elle me demandait lorsque je l’ai eu au téléphone. J’étais encore sous le choc de la mort d’Andrea dans ce tremblement de terre. Et là elle me demandais une chose que j’avais été amenée à faire une fois. C’était totalement irréel. Je n’en ai pas parlé, à personne. Il ne fallait pas. Je ne savais pas encore si j’allais le faire ou non, j’avais besoin d’air, de réfléchir, je lui avait dit que j’y penserais. Quand je suis rentrée j’ai trouvé un grand nombre de valises dans le hall d’entré, ma mère se tenant debout à côté.

- Tu vas quelque part ?
- C’est toi qui part.
- Pardon ? Tu me jette dehors ?
- Ne soit pas stupide ! Je sais que ce n’est pas la meilleure circonstance, mais tu vas pouvoir faire te preuve. Tu vas reprendre la place d’Andrea.
- Là bas ? mais …
- Pas de mais Oriana, tu pars, si nous attendons plus un autre va se proclamer successeur de ton frère. J’ai convaincu ton père que c’était le moment pour toi. Ne me déçois pas !
- Mais … je suis pas au courant de tout ce qu’il faisait…
prostitution, cocaïne, et combats illicites, tu as tous les détails là dedans, prends tes affaires je te conduis à l’aéroport tu auras le temps de lire ça pendant le vol.

Je n’avais pas vraiment eu le choix, mais après tout, je devais le faire, Andrea n’était plus là, et le businesse devait rester dans la famille. Je suis donc arrivée au Vesuvio, j’ai commencé à reprendre tout en mains, mais il y avait une chose que je devais faire avant.

- Tu es venue ?
- Tu m’as pas vraiment laissé le choix, mais je comprends pas pourquoi ? pourquoi moi ?
- Je suis reliée à une machine pour respirer, il me reste a peine le tiers de mon foie, mes reins ne fonctionnent plus correctement. Je veux pas crever pendant des mois !
- Et ils en disent quoi ?
- Forcément ils me sortent les conneries habituelles… mais j’ai besoin de toi sur ce coup là ! Je ne pouvais compter que sur toi !
- Tu as tout réglé ce que avais à faire ?
- Je suis prête Oriana, j’en ai marre, tout ce que j’ai connu a disparu, les gens aussi, et j’ai tout réglé.
- Et ma conscience tu y penses ?
- Depuis quand tu as une conscience toi ?
- Haha, même à deux doigts de passer de l’autre côté tu fais de l’humour, on aurait pu s’entendre si tu n’étais pas revenu de Naples juste à temps pour ce foutu tremblement de terre !
- Je suis désolée pour ton frère…
- Ouais, bon … prête ?
- Finissons en tu as ce qu’il faut ? L’infirmière vient de passer elle ne sera pas là avant 1 heure ca te laisse le temps de par tir.
- Ce sera rapide, la cocaïne va pas mettre long, vu l’état de tes organes … je l’ai déjà corsé un peu. Allez ma chérie, goûte moi ce qui se fait de mieux dans ta ville adorée !
- Merci Oriana…
- Tais toi !

Jamais j’aurais cru être capable de rester, elle n’a pas mis longtemps avant de mourir, mais je ne pouvais pas la laisser souffrir plus longtemps, c’est pourquoi j’ai pris un mouchoir pour couvrir mes traces, pincé le fin tuyau d’oxygène pour l’en priver. Je suis resté encore quelques minutes une fois que ce fût fini.

- Ciao Delilah mia, embrasse mon frère pour moi.

Tu ne commettras pas l'adultère

J’étais allongée sur les draps de satin noir, nue, me réveillant doucement, le bruit de la douche dans la salle de bain voisine m’indiquait que mon amant de la veille avait eu la décence de ne pas me tirer des bras de Morphée, heureusement pour lui, vu l’humeur massacrante dont je fais preuve le matin en générale. Me recouvrant je prévoyait de finir mon cycle de sommeil quand il entra dans la chambre, ramassant mes vêtements jonchant le sol.
- Désolé mais y faut que tu t’en ailles…
J’ai cru rêver, il ne pouvait pas avoir dit ce qu’il venait de dire, le batard, je me redressais, en tenue d’Eve, le regardant droit dans les yeux qu’il baissa aussitôt.
- Tu peux répéter ?
- Tu ne peux pas rester, je suis désolée mais ma femme va rentrer, elle travaille de nuit à l’hôpital, elle ne va pas tarder, je voudrais pas qu’elle tombe sur toi dans notre lit… tu comprends ?
Ho mais bien sur que je comprends, mais toi tu n’as pas du bien comprendre à qui tu avais à faire, on ne me prends pas et on ne me jette pas comme ça. Je n’ai aucune scrupules à coucher avec un homme marié ce n’est pas le problème, non le problème c’est que ces hommes sont souvent tellement lâches qu’ils n’ont pas les couilles de le dire avant… tu vas t’en souvenir je peux te le dire.
- Y faut vraiment que tu partes, elle va arriver !
- Ne t’inquiètes pas je suis déjà partie …
Quel hasard cela a été de tomber sur sa femme à la sortie de l’ascenseur, quel plaisir cela a été de lui dire à quel point son mec devait être épuisé par la nuit dernière, quel bonheur de voir sa tête, un délice d’imaginer sa tête quand il la verra arriver… Sache le on ne me traite pas comme ça.

Tu ne voleras pas

- C’est du vol !
- Ho tu vas pas commencer à jouer les saintes nitouche toi !
- Je te le faisais juste remarquer …
- C’est pas du vol, c’est un emprunt temporaire …
- Tu vas le rendre ce sac ?
- Non…
- Donc c’est du vol ma chérie…
- Cassidy…
- Oui ?
- Ferme-la tu veux !

Tu ne porteras pas de faux témoignage

Combien de fois ai-je mentis à la police ? au service de l’immigration ? aux assistantes sociales ? je ne sais plus, mais les filles savent qu’elles peuvent compter sur moi si elles sont clean avec moi, c’est donnant-donnant, et puis je ne mens pas… je ne dis pas toute la vérité c’est tout…

Tu ne convoiteras pas les biens de ton voisin

Quand je suis arrivée je n’avais pas grande idée de tout ce que mon frère faisait, à qui il était confronté mais je suis fière de moi. La mafia russe, laissez moi rire, ils n’en menaient pas large après le tremblement de terre, même si je sais qu’elle a de très bon éléments dans ses rangs, je tape dans son business depuis près d’un an maintenant. Mais je sais que je peux en faire d’avantage, je ne veux juste pas tomber dans le n’importe quoi. Les tueurs à gages n’ont qu’à resté chez elle je n’en veux pas ici, et je l’ai bien fait comprendre à Giacomo. Ici on règles ses problèmes soit même. Mais son réseau pour la coke, je vais mettre la main dessus, je vais la mettre à la rue une nouvelle fois.



~ YOU ~


Nom/Surnom : Pivette
Age : 25
Avatar : (Katie Cassidy)
Comment avez-vous connu Velvet Valley : no comment
Commentaires, suggestions :
Les codes ont-ils été envoyés : certo !

_________________




    Lying increases the creative faculties,
    expands the ego,
    and lessens the frictions of social contacts.


    [C.B.Luce]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'Oeil de Fer
Admin
avatar

Messages : 388
Date d'inscription : 29/11/2009

MessageSujet: Re: Oriana Sorrentino   Jeu 10 Déc - 9:49

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://velvetvalley.forumactif.com
L'Oeil de Fer
Admin
avatar

Messages : 388
Date d'inscription : 29/11/2009

MessageSujet: Re: Oriana Sorrentino   Jeu 10 Déc - 10:08

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://velvetvalley.forumactif.com
Vincent Valmont

avatar

Messages : 863
Date d'inscription : 30/11/2009
Age : 34

Feuille de personnage
Âge du personnage : 28 ans
Profession: Guide Spirituel
Ouvert au RP: Seulement pour les Dark White

MessageSujet: Re: Oriana Sorrentino   Jeu 10 Déc - 10:13

Voici un décalogue divinement revisité...

Bienvenue... à... la nouvelle reine ? affraid

À deux reines dans la vallée, la guerre est éminente...

Amuses-toi bien ! Wink

_________________

Que seul l'amour règne...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oriana Sorrentino

avatar

Messages : 327
Date d'inscription : 10/12/2009
Age : 33

Feuille de personnage
Âge du personnage : 25 ans
Profession: Patronne du Vesuvio
Ouvert au RP: oui

MessageSujet: Re: Oriana Sorrentino   Jeu 10 Déc - 16:12

Merci pour la validation Big Brother.

Vincent, le roi ayant laissé son trône vide il fallait bien quelqu'un à la hauteur pour s'y assoir queen

_________________




    Lying increases the creative faculties,
    expands the ego,
    and lessens the frictions of social contacts.


    [C.B.Luce]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Oriana Sorrentino   Jeu 10 Déc - 16:57

Bienvenue chère patronne adorée !! Ta présentation est un pur délice de pêché et la lire fut un régal Smile
Revenir en haut Aller en bas
Oriana Sorrentino

avatar

Messages : 327
Date d'inscription : 10/12/2009
Age : 33

Feuille de personnage
Âge du personnage : 25 ans
Profession: Patronne du Vesuvio
Ouvert au RP: oui

MessageSujet: Re: Oriana Sorrentino   Jeu 10 Déc - 17:06

ha les employés qui me flattent ... elle a tout compris la petite ! c'est bien t'auras ta prime de noël !
Merci Haleigh

_________________




    Lying increases the creative faculties,
    expands the ego,
    and lessens the frictions of social contacts.


    [C.B.Luce]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Oriana Sorrentino   Jeu 10 Déc - 17:16

bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Oriana Sorrentino   Jeu 10 Déc - 19:45

Bienvenue à toi déesse !

Ta prose n'a d'égale que de ton pouvoir !

*Bon dieu de merde, qu'est-ce qu'il faut pas dire pour s'assurer sa paye et rester dans les bons papiers*

Juste déçu que je n'apparais pas dans tes citations de caractère !
J'aurais été la phase critique, sans l'ombre d'un doute ^^
Revenir en haut Aller en bas
Oriana Sorrentino

avatar

Messages : 327
Date d'inscription : 10/12/2009
Age : 33

Feuille de personnage
Âge du personnage : 25 ans
Profession: Patronne du Vesuvio
Ouvert au RP: oui

MessageSujet: Re: Oriana Sorrentino   Jeu 10 Déc - 21:54

Giacomo mio, je t'avoue avoir hésité à t'inclure dans les citations de caractères, mais étant donné que tu étais déjà présent dans le jeu je n'ai pas voulu parlé à ta place, si c'est pas une patronne attentionnée ca ...

trêve de plaisanterie, retourne derrière ton bar, on a un club à faire tourner !

_________________




    Lying increases the creative faculties,
    expands the ego,
    and lessens the frictions of social contacts.


    [C.B.Luce]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Oriana Sorrentino   Jeu 10 Déc - 22:38

    ...et c'est par où la conversion ?

    Benvenuto. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Oriana Sorrentino

avatar

Messages : 327
Date d'inscription : 10/12/2009
Age : 33

Feuille de personnage
Âge du personnage : 25 ans
Profession: Patronne du Vesuvio
Ouvert au RP: oui

MessageSujet: Re: Oriana Sorrentino   Jeu 10 Déc - 23:02

Grazie tante ! cela dit venant d'un rival, je ne sais pas si cet accueil est à remercier ou décliner ;-)

_________________




    Lying increases the creative faculties,
    expands the ego,
    and lessens the frictions of social contacts.


    [C.B.Luce]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Oriana Sorrentino   Jeu 10 Déc - 23:10

    Vadim a ses raisons que la raison ignore.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Oriana Sorrentino   Ven 11 Déc - 0:12

Quel kit ! Bienvenue dans la vallée, concurrente à la tornade enflammée.

EDIT : * Faire un choix entre l'une et l'autre sera difficile ^^' *


Dernière édition par Cala Baltimore le Ven 11 Déc - 11:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nikita Petrovna

avatar

Messages : 165
Date d'inscription : 30/11/2009
Age : 29

Feuille de personnage
Âge du personnage : 31 ans
Profession: Patronne du Colheart Manor. Tête de la mafia russe
Ouvert au RP: Oui, pour encore 1 sujet

MessageSujet: Re: Oriana Sorrentino   Ven 11 Déc - 1:06

Ainsi vous voila... Dire que mon déplaisir est grand serait un doux euphémisme. Je n'ai nulle intention de me répandre en révérences, nous en conviendrons, "très chère". Et il est l'évidence même d'ajouter que je vous souhaite de finir six pieds sous terre pour avoir eu l'audace de venir troubler la suprémacie qui fut la mienne.





(... Hmm... Magnifique fiche... Dont la forme comme le fond ravissent ma lecture... Je sens que nous allons nous amuser ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Oriana Sorrentino   

Revenir en haut Aller en bas
 
Oriana Sorrentino
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Oriana [DC Lucas]
» Musiques
» ORIANA L. ROMANELLI ► Melissa Molinaro
» ORIANA L. LAZARIDIS ► Caroline Receveur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Velvet Valley :: Point de Départ :: Présentations :: Présentations Validées-
Sauter vers: